LA FAÏENCE DE MOULINS

Au milieu du 18ème siècle la production des ateliers des faïenciers de Moulins, malheureusement trop souvent méconnue, atteint son apogée pour produire des pièces d’une remarquable beauté.

Attirés par la qualité du matériau de grand feu local, les Maîtres venant de Nevers s’inspirent, dans un premier temps (Vers 1730) des « décors populaires » produits dans la localité dont ils sont originaires. Ils s'orientent ensuite vers le style "rocaille" prisé dans l'Europe des années 1750 - 1760. Enfin, à l'instar des manufactures de Rouen ou de Sinceny, ils maîtrisent le décor dit "au Chinois" dans lequel ils vont exceller.

La production est particulièrement variée et riche : Vases, assiettes, bassins de fontaine, pichets, théières, statuettes, ... Les créateurs maîtrisent les scènes de genre, les images champêtres, la statuaire religieuse et les motifs aux accents asiatiques. Ils excellent dans l'utilisation des pigments. La faïence de Moulins est aussi riche qu’inventive.

 

Les ateliers manufacturiers de Moulins emmenés par les dynasties des Dubourg, Etienne Grassot, Joseph Chambon, vont produire, jusqu'au 19ème siècle, des œuvres d'excellence parmi les plus belles réussites des arts décoratifs du 18ème siècle.

 

A découvrir en visitant le Musée Anne-de-Beaujeu. mab@allier.fr - 04 70 20 48 47

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0